Économisez chaque mois sur votre assurance de prêt!
3 Fév 2023

Changement d’assurance : que faut-il comparer ?

Temps de lecture estimé : 2 minutes

Proposé par

Edouard S.
Co-fondateur de manouvelleassurance.fr
Source :

Si vous remboursez un crédit, depuis le 1er septembre 2022 vous avez le droit de changer d’assurance emprunteur à tout moment de l’année et sans frais.
Pour cela il faut trouver un assureur proposant des garanties au moins équivalentes. Mais que faut-il comparer ?

Comparer les prix

Comparer les prix, c’est le premier reflex de tout consommateur averti : on regarde le montant de la prime qui va être prélevée sur son compte en banque chaque mois. En matière d’assurance emprunteur, il s’agit surtout de comparer le « taux annuel effectif de l’assurance » (TAEA). C’est le taux qui précise le coût de l’assurance par mois, par trimestre ou par an. Sans oublier le coût total de l’assurance compte tenu de la durée restante du prêt. Dans ces conditions, c’est en effet un excellent critère de comparaison.

Comparer les garanties

Mais cela ne suffit pas : comparez aussi très précisément les différentes couvertures que l’on vous propose pour ce prix, sachant que vous n’avez pas le droit de choisir un contrat moins protecteur que celui que vous avez précédemment souscrit. Voici les éléments à examiner :

  • L’entendue des garanties, notamment l’incapacité de travail et les différents degrés d’invalidité, pas toujours bien couverts lorsque l’incapacité est courte ou que l’invalidité est légère.
  • Les frais de dossier : l’assureur que vous quittez ne doit pas vous imposer de frais de clôture. Quant à celui que vous choisissez pour le remplacer, vérifiez les frais qu’il facture à la souscription puis ensuite pendant toute la durée du contrat.

Les pièges à éviter

Ne vous arrêtez-pas au tarif des offres et aux garanties. Lisez aussi tout le contrat. Sinon vous risquez d’avoir une mauvaise surprise au moment de faire jouer l’assurance, en découvrant que votre crédit n’est pas couvert comme vous le souhaitiez. Examinez par exemple les plafonds d’indemnisation au-delà desquels la prise en charge cesse. Sans oublier la franchise, le montant qui reste à votre charge dans certaines situations, ainsi que le délai de carence entre la date de souscription et l’entrée en vigueur du contrat.

Notre conseil

En utilisant un simulateur, en quelques minutes vous allez faire le tour des différents contrats d’assurance du marché et ceux qui paraissent les mieux adaptés à votre situation personnelle. Pour que la simulation soit réellement efficiente, renseignez bien tous les éléments demandés : âge, état de santé général, situation familiale, situation professionnelle, revenus. C’est la seule manière de savoir de quelle assurance vous avez réellement besoin et à quel prix.

Partager l’article :

Proposé par

Edouard S.
Co-fondateur de manouvelleassurance.fr
Source :
Partager l’article :